A propos

Vous me lisez, ok, mais qui suis-je ? Et pourquoi j'ai eu envie d'écrire sur ce blog?

Mon histoire 


Pour me présenter, rien de tel qu'un petit flashback, environ 35 ans en arrière, pour que vous puissiez comprendre qui je suis.

Je m'appelle Virginie. Je suis née dans le Var, à Toulon. J'ai eu une enfance heureuse, mes parents étant pourtant divorcés, je vivais heureuse malgré la séparation d'avec un de mes deux parents. J'ai toujours vécu avec ma mère, depuis le divorce de mes parents (alors que j'étais bébé) et je voyais mon père un week-end sur deux et pendant les vacances scolaires. Une scolarité normale, ni plus ni moins, pas de grands succès ni d'échecs importants à noter. J'étais une élève moyenne.
En 1990, alors que j'avais 12 ans, mon père (remarié depuis 5 ans) a eu un fils avec ma belle-mère. Je n'étais donc plus vraiment fille unique, même si je ne voyais pas souvent mon frère, puisque je ne vivais pas avec lui.
Quelques mois plus tard, ma vie a commencé à basculer, ou plutôt, celle de mon père, qui est tombé gravement malade. D'abord un problème au coeur avec une opération lourde qui a failli lui coûter la vie, puis une leucémie qui l'a emporté en à peine deux ans. Il est décédé le 6 décembre 1993, après de longs mois de souffrance. J'avais alors 15 ans, et j'ai appris son décès en sortant du lycée. J'ai tout de suite compris qu'il était mort quand j'ai vu plusieurs membres de ma famille m'attendre devant la grille du lycée. J'ai compris, de suite, alors que je n'imaginais pas que sa maladie était aussi grave. On ne m'avait pas tout dit, pour me protéger, mais tout a quand même basculé. J'ai vécu plusieurs mois, à voir mon père se dégrader, lentement, je l'ai aidé, à marcher, à se lever, à monter les escaliers, j'ai vu son visage s'endurcir, se déformer (par des plaies dans la bouche), et surtout j'ai vu mon père souffrir de se voir mourir.
Je n'ai pas pu lui dire aurevoir...

Ma vie a continué, d'abord dans l'insouciance, dans la dédramatisation de la situation, trouvant refuge dans le rire...et puis j'ai eu plusieurs années difficiles, de thérapie, à essayer de vivre ma vie sans le poids de la mort de mon père. Ce fut long, mais bénéfique.

En 1998, je retrouve Gabriel. Gabriel, c'est mon coup de foudre, au collège, dans la cour de récréation. C'est mon coup de cœur, c'est l'homme de ma vie. Seulement voilà, il n'était pas du même avis que moi. Nous avons passé une petite dizaine d'années à nous tourner autour, à flirter, à nous séparer (toujours à son initiative), à vivre de belles histoires mais à chaque fois il me quittait. J'en ai beaucoup souffert. Et puis, nous nous sommes perdus de vue, j'ai eu une histoire de 2 ans avec un autre garçon, lui, il a déménagé. On ne se croisait plus...mais je pensais toujours à lui. Et puis, il a fait le pas de venir me chercher. Je l'ai rejeté. Et enfin, nous avons fini par nous retrouver à la fac, en septembre 1998. Ce fut pour moi un des plus beaux jours de ma vie. Mon coeur s'emballait dès que je le voyais !

Nous étions définitivement ensemble, et en 1999 nous sommes partis vivre à Chaumont, à 700 kms de nos parents, début d'une aventure formidable.
D'abord une année à Chaumont (la plus belle de notre vie de tourtereaux), nous n'avions rien, mais nous étions heureux.
Puis 10 années à Saint-Etienne, ville que nous avons choisi pour nos études. Nous y avons eu nos premiers jobs, nos premiers apparts, nos premiers pas dans la vraie vie d'adulte, nos amis pour la vie. C'est à ce moment de ma vie où j'ai du consulter pour me faire aider. La mort de mon père étant trop présente dans mon esprit... Nous y avons tous les deux réussi nos études : Loulou dans la banque et moi enseignante.
En 2005, nous nous sommes mariés. Un évènement auquel je n'aurais jamais cru tellement notre relation fut chaotique entre 14 et 18 ans. Mais je l'avais enfin conquis.
En 2005, ce fut aussi l'année où nous avons fait construire notre maison, près de Saint-Etienne.
Nous menions une vie de couple tout à fait normale , beaucoup de sorties, de virées en moto, de vacances à l'étranger...mais il nous manquait quelque chose, quelqu'un, un enfant, qui viendrait bousculer nos habitudes et mettre de la joie dans la maison.
En juillet 2007, je tombais enceinte pour notre plus grand bonheur. Nous avons tenu une minute, après les résultats de la prise de sang pour l'annoncer à nos proches. Nous étions si heureux ! Une grossesse normale, sans soucis et pour moi, la période de ma vie la plus épanouissante. Je n'étais plus seule, nous étions deux. Je me sentais belle et heureuse.
Le 17 avril 2008, Enzo naissait. Beau comme un astre. Un petit bébé assez facile. Il ne pleurait pas beaucoup, était éveillé et très souriant. Pourtant, c'est à ce moment que j'ai fait une sorte de baby-blues. Je me sentais triste et très effrayée par mon rôle de maman. En fait, le bébé m'inquiétait, je ne savais pas ce qu'il ressentait, s'il avait mal, j'étais désemparée. J'ai fait une sorte de bonne déprime.

Et puis, en mai 2010 ma vie bascule à nouveau, et ce dans une nouvelle vie. Nous avons décidé de tout quitter : boulots, région, maison, amis... et de repartir vivre dans le sud de la France, là où étaient nos racines, nos parents, nos familles...Nous avions besoin de retrouver les nôtres.
Nous avions trouvé une aire de loisir à prendre en gérance, dans la verdure, à quelques dizaines de kilomètres de nos familles. Nous sommes donc partis, début mai, camions de déménagements, valises direction le sud. Nous nous sommes installés ( notre travail étant au même endroit que notre habitation), et au bout d'un mois, la police est venue sur les lieux de notre nouvelle habitation nous expliquant qu'il fallait partir, que nous étions victimes d'une escroquerie. Quand j'y repense, je me vois encore, Enzo au bras, m'assoir par terre à l'annonce de la police, me trouvant désœuvrée, anéantie.
Nous avons donc tout quitté, attaqué le responsable de cet échec et avons vécu une année chez mes beaux-parents, sans boulot, sans revenus, obligés de rebondir.

Depuis Octobre 2010, nous habitons à quelques kilomètres de chez nos parents (voire à quelques mètres), nous avons à nouveau changé de vie, et après nos boulots de directeur de banque et institutrice, nous sommes aujourd'hui commerçants. Nous sommes propriétaires d'une pizzéria.


Voici à quoi ressemble notre vie : nous travaillons tous les jours, sauf le lundi, du mardi au vendredi nous travaillons midi et soir. Le rythme de travail étant soutenu, nous avons choisi de vivre très proches de la pizzeria, question de confort pour Enzo, qui, quand nous avons acheté la pizzéria n'avait que 2 ans et demi. Nous vivons en appartement (cela nous change de notre grande maison à Saint-Etienne), nous n'avons pas de jardin et donnons directement sur la place centrale du village. C'est donc animé! Mais l'avantage, c'est que de la fenêtre nous voyons la pizzeria et du coup, c'est beaucoup plus pratique pour Enzo.
Nous faisons tout à pieds puisque même l'école est quasiment visible de l'appartement.

Le changement de vie est total, boulots, rythme de vie (puisque maintenant nous travaillons le soir), environnement, région, entourage... Tout a changé ! Retour aux sources !

Pour me comprendre, pour comprendre certains de mes choix, il vous fallait connaître qui j'étais, en vrai !

Nos profils 


Alors voilà, lui c'est Gabriel (Loulou) un Papa attentionné, aimant,  rigoureux, visant toujours le "parfait"
Le petit bouchon à côté, c'est Enzo (MiniLoulou) un enfant gâté, unique, au caractère bien trempé, il est souriant, enjoué, dynamique, un brin capricieux, très proche de nous (peut-être trop), et très malicieux.
Et elle, c'est moi, une maman rigoureuse aussi, un brin colérique (disons que je pars au quart de tour), un peu anxieuse aussi et toujours en train de me questionner me demandant si j'ai fait ce qu'il fallait.



C'est notre famille, avec ses qualités et ses défauts, mais j'en suis sûre, vous allez aimer nous suivre.

Mes motivations


Mais pourquoi me suivre ? Pourquoi venir me lire régulièrement ? 
Parce  que j'ai des choses à dire, des choses qui intéressent chacune des mamans que nous sommes .  Ca peut aller des caprices de nos enfants aux graves problèmes que notre société rencontre et que vont devoir affronter nos enfants.
Des sujets parfois légers, d'autres lourds de conséquences...
en tous cas TOUJOURS DES SUJETS QUI IMPLIQUENT NOS ENFANTS (de loin ou de près).

J'ai envie de partager avec vous mon quotidien et tout ce que cela implique. J'ai parfois des coups de cœur (souvent), des coups de gueule (très souvent), des déceptions, des moments de pure bonheur, des insatisfactions de maman, des questions (des tonnes de questions)... Et au travers de ce blog, je souhaite que nos idées mises en commun nous permettent à chacune d'avancer, de progresser...et si ça n'est pas le cas, au moins, nous aurons extériorisé nos pensées. Et c'est déjà pas mal.

Par ailleurs, ce blog est un lieu de partage. Je vais partager avec vous toutes mes idées positives et constructives de maman.
Moi Maman, je vais partager avec vous les jouets sympas que j'ai acheté
Moi Maman, je vais partager avec vous les livres intéressants que j'ai déniché pour Enzo
Moi Maman, je vais partager avec vous des lieux dans le Var qui ont la particularité de plaire à nos enfants, ou à nous parents, ou aux deux (le comble du sublime poussé au paroxysme)
Moi Maman, je vais partager avec vous des idées photos (étant une de mes passions) pour créer des souvenirs uniques et originaux
Moi Maman, je vais partager avec vous mes blogs coups de cœur histoire que le partage dépasse mes frontières
Moi Maman, je vous donnes la libre-parole pour que vous aussi puissiez partager vos idées sur des sujets que je n'aurai pas forcément abordé.

Enfin, je vais partager avec vous des idées de sortie dans le Var, sous forme d'agenda, pour que chaque week-end vous ayez une idée de sortie en famille, ou pas !

Voici mon programme !

14 commentaires:

  1. Je te connais depuis 6 ans depuis le blog 9 mois... et j'ai eu la chance de te rencontrer en vrai...
    Je suis émue par ton portrait... et heureuse de pouvoir te relire...
    Sandrq

    RépondreSupprimer
  2. Je te découvre aujourd'hui... ravie de faire ta connaissance :-) je tiens aussi un blog de maman varoise depuis quelques mois... Au plaisir d'échanger ! A très vite j'espère. Marie-Bé futée

    RépondreSupprimer
  3. Génial! Une communauté de Mamans Varoises va enfin finir par voir le jour. Je viens de ce pas découvrir ton blog.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  4. Je tombe chez toi presque par hasard...comme beaucoup de blogs en fait...
    Je viens de lire tout ton parcours...la vie en somme avec ses soucis..ses tracas et ses bonheurs aussi heureusement..
    Je vais essayer de passer te voir de temps en temps...
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  5. et tu as oublié de dire qu'on été à l'école ensemble aussi ! :)

    RépondreSupprimer
  6. J'aime deja beaucoup votre blog !! ou se situ votre pizzeria ? comment s'appel t'elle ?, dommage je suis pas de la garde , les livraisons ne vont pas jusqu'a la seyne lol sinon j'aurais pu devenir cliente! en tout cas , qui sais , nos chemins se croiseront peut etre un jour ou l'autre , bonne journée virginie

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour je viens de tomber sur votre blog en fessant des recherche car prochainement je vais crée un site d’organisation de baby shower anniversaire et goûter pour les enfants.
    J'ai beaucoup aimé votre blog! Serait-il possible de correspondre par mail ?
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  8. Chère Madame,
    je suis en train de vous écouter sur Sud Radio et je me permets de adresser un lien vers un documentaire qui apporte de nombreux éléments sur les hommes et les femmes, sur les filles et les garçons.

    https://www.dailymotion.com/video/xxmo7x_la-theorie-du-genre-expulsee-de-norvege-le-paradoxe-de-l-egalite-des-genres_news

    Bien cordialement
    Alexis A.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Virginie,

    Lectrice assidue de votre blog, je souhaite vous féliciter pour la qualité et le fun de vos articles. Jeune mariée working girl en essai bébé celui-ci me donne envie de devenir rapidement maman :)
    Mais si je vous écris ce message à quelques semaines de Noel, c'est surtout pour vous parler du Kit Ciel étoilé crée par mes parents.
    Artisans créateurs, ils fabriquent dans leur atelier ce Kit de décoration Ciel étoilé qui crée l'illusion d'un vrai ciel étoilé dans au plafond d’une chambre ou d’une salle de bain (sans Led, ni Etoiles en plastiques).
    A l'approche de Noel, nous souhaiterions mettre des étoiles dans les yeux de toutes les mamans et de leurs petits Bou t'chou en faisant bénéficier d'une offre promotionnelle à toutes les lectrices de votre blog.

    Si cela vous fait plaisir nous serions heureux de vous offrir un KIT à tester en espérant que vous le trouverez aussi original et bluffant que moi et que vous aurez envie d'en parler sur votre blog
    N'hésitez pas à nous donner votre adresse pour l'envoi de celui-ci :)

    Visitez notre site web: http://www.plafondetoile.fr/

    Bonne journée
    Anais Viret
    anais.viret@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Bravo pour votre blog, la qualité de vos contenus et votre belle histoire au naturel !
    Lulustick

    RépondreSupprimer
  12. Vous dites : « L’application Pokémon est gratuite »….
    Sauf que cette application prend une copie de l’intégralité de ta vie privée qui est dans ton téléphone, tes mail, tes recherche googles, ta musique, ....
    En clair et décrypté : les gens de chez Pokémon en savent plus sur toi que toi même ou que ta propre famille. Par exemple ils savent où tu étais il y a 6 jours à 14h20, ce que tu faisais, ce que tu disais, à qui, pourquoi, et ils ont même la vidéo de ce moment. Oui ils ont aussi le détail de ton engueulade avec ton mec il y a deux jours à 01 heure du mat…
    Tu vas me dire, invariablement comme tous les crétins, que tu t’en fou puisque tu n’as rien à cacher.

    Ma voisine non plus n’avait rien à cacher… puis elle s’est fait vider son compte en banque…
    Un collègue n’avait rien à cacher non plus… puis le fisc a réévalué le revenu cadastral de sa maison…
    Les Juifs non plus n’avaient rien à cacher… puis Adolf est arrivé…

    RépondreSupprimer
  13. Tout le monde a de problèmes financiers. Si vous voulez emprunter de l'argent quelque soit le montant adressé vous à Mme Angele MAURIN. Elle est la seule qui accorde de prêt sans arnaque. Vous pouvez lui écrire par :
    Email: angelemaurin16@gmail.com

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !